L’Auteur

Jacques de Givry, Photographe-Éditeur

Jacques de Givry
Sa passion dès l’âge de 14 ans pour l’expression photographique et sa curiosité pour le patrimoine et les paysages ont conduit Jacques de Givry à mener en parallèle de son métier d’ingénieur chez MATRA-ESPACE (devenu EADS – ASTRIUM puis AIRBUS –Space and Defence), avec l’aide de son épouse Marie-Françoise, une activité de photographe, puis de photographe-éditeur.

Révéler l’âme et le caractère
intemporel des lieux…

Jacques de Givry aime traduire sans compromis l’âme et le caractère intemporel des lieux qu’il découvre.  Ces lieux, pour la plupart, n’avaient jamais fait l’objet d’un album photographique.
Pour cela il aura exploré les techniques argentiques (plus de 2000 tirages Cibachrome) et numériques (y compris la création de l’application ArtBookReader pour tablettes iPad).

Belle-Île, Versailles…
01-par-les-champs-par-les-greves-belle-ile-en-mer-jacques-de-givry
zoom

Son premier livre paraît en 1981 chez Sterne :
« Par les champs et par les grèves de Belle-Ile-en-Mer ».
Puis, en 1985, paraît aux Éditions  Sous-le-Vent :
« Versailles – l’âme du parc »
avec des co-éditions anglaise et allemande (18 000 exemplaires au total).

JDG Publications

JDG PublicationsÀ partir de 1986 il s’auto-édite et s’auto-diffuse le plus souvent, sous l’enseigne de JDG Publications.  Il fait paraître « Belle-Île », une version remaniée de son premier livre et premier tome de sa collection « L’esprit des lieux », bientôt complétée par une nouvelle collection de plus grand format, « Mémoire et Lumières ».
L’ensemble de sa bibliographie compte plus de 40 titres.
Parmi les premiers publiés, une dizaine ont été maquettés avec son ami poète et peintre, Pierre-Jean Buffy. Ensemble, ils ont ouvert une galerie photographique à Envague (Belle-Île-en-Mer) de 1990 à 1997.

Un regard sensible sur le patrimoine
Expo-VILTAIN-2013-Jacques-de-Givry
zoom

Au fil des ans s’enchaîneront les expositions et les parutions. Versailles et sa région, Belle-Île, Saint-Émilion, les parcs des Hauts-de-Seine, des jardins en France et en Europe, ces lieux ont fait l’objet de la majorité de ses ouvrages.

Dévoiler le caractère singulier
d’un village, d’un parc, d’un rivage…

Traduire le caractère singulier d’un village, d’un parc, d’un rivage, telle est la motivation qui anime des ouvrages pour lesquels la meilleure qualité d’impression est exigée. Une grande place est laissée aux légendes et aux textes, lesquels sont souvent confiés à des auteurs de renom (Michel Tournier par exemple) ou des experts, responsables des lieux illustrés (ainsi Pierre-André Lablaude, chargé de la restauration du parc de Versailles).

0035_Grandes-eaux-nocturnes_Bassin-de-Latone_Versailles_Jacques-de-Givry
zoom

Les images de Jacques de Givry ont été retenues pour illustrer la communication du Château de Versailles sur ses spectacles, et des articles dans de nombreuses revues (Figaro Hors Série, Le Spectacle du Monde Hors Série, Guides Gallimard, Versalia, Revue de l’Académie de Versailles, Connaissance des Arts Hors-Série, Détours en France, etc.).
Elles ont aussi largement servi à la mise en valeur des territoires qu’il explore, notamment la région de Versailles, ce qui l’a conduit à prendre des responsabilités dans les associations locales de sauvegarde de l’environnement et du patrimoine.

La reconnaissance artistique

En janvier 2008, Jacques de Givry est nommé chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres « pour ses contributions à l’art photographique et à l’édition ».
En septembre 2014 il est élu membre associé de l’Académie des Sciences Morales, des Lettres et des Arts de Versailles.