Grande Perspective de Versailles

Projet d’aménagement de l’avenue du Point de Vue et d’un belvédère

Ce projet est ambitieux, car il concerne un patrimoine d’intérêt national ! Mais il concerne aussi les riverains de Versailles et alentour : il s’agit de restituer en partie la perspective paysagère qui avait été aménagée par Le Nôtre pour Louis XIV à l’est du Château de Versailles, dans l’axe de l’avenue de Paris, dans la forêt qui domine le quartier de Porchefontaine. L’ONF et l’association versaillaise AGPV ont travaillé sur un avant-projet qui permettrait d’évoquer l’ancienne Avenue du Point de Vue, à l’emplacement de l’actuel chemin des Célestins, et de créer un Belvédère d’où s’ouvrirait une vue vers le Château. Depuis ce dernier les touristes prendraient conscience que la perspective de l’avenue de Paris se prolonge en fait jusqu’à l’horizon. Ce projet est réalisable en ne sacrifiant pratiquement pas de boisement, les collectivités concernées sont favorables, mais il faut assurer un budget, chiffré par l’ONF, d’environ 600 000 euros pour qu’une décision soit prise. Et il faut faire vite, car les JO de 2024 offrent l’opportunité d’installer sur le belvédère un Signal temporaire symbolisant la flamme ou les anneaux olympiques : une vision qui sera transmise mondialement par toutes les télés ! Après les Jeux, deux options : soit de courtes illuminations de la zone ainsi dégagée (origine photovoltaïque, programmable et télécommandée), soit une œuvre artistique de grande dimension. Mais on peut aussi penser à une montgolfière captive et « illuminable » se détachant sur la ligne de crête, commémorant celle qui, le 19 septembre 1783, s’est élevée dans le ciel de Versailles, emportant en première mondiale des voyageurs aériens : un mouton, un canard et un coq (les premiers aéronautes en vol libre, Jean-François Pilâtre de Rozier et François d’Arlandes, suivront ces cobayes deux mois plus tard) !

Bientôt nous vous indiquerons comment évolue ce projet auprès des instances de tutelle et des associations de riverains… et comment vous pourriez y contribuer. À suivre…